Escapade sur Frigost – Partie II (enfin !)


Deux mois, c’est long, et pourtant, je vous ai laissé pendant tout ce temps sans une nouvelle note sur le blog. Cela s’explique notamment par la reprise des cours ou du travail pour les plus âgés d’entre nous. Tout ça pour dire que l’on a moins de temps pour jouer, et donc avoir du contenu à mettre sur le blog.

Mais rassurez-vous ! Nous avons eu le temps d’avancer sur Frigost, et je me suis empressé de retranscrire tout ça. Et comme promis nous nous sommes mis en route pour vaincre le fameux Mansot Royal…

Waldos ne vous laissera pas entrer sans la clé !

Après avoir remis la clé à ce bon vieux Waldos, celui-ci nous laisse entrer dans le donjon, pour vaincre la famille des Mansots qui sont répartis dans les différentes salles. Rien de bien méchant dans les premières salles, si ce n’est qu’il ne faut pas sous-estimer les actions combinées des différents monstres. Je pense notamment aux Fu Mansots qui nous ont fait cadeau d’un état Pesanteur, des Shamansots et leur fameux état Affaibli, et surtout des Timansots, qui nous ont fait vite taper autant qu’un Bouftou !

Mais ce n’est rien comparé au Mansot Royal !

Mansot Royal

Celui-ci, bien gardé par ses condisciples, nous a donné du fil à retordre ! Outre le fait qu’il faille une technique particulière pour en venir à bout, celui-ci s’octroie le droit de s’ajouter 1000 en vitalité, 50 dommages, et surtout 1 PM à chaque que l’on tue un de ses alliés. Autant vous dire que si l’on n’aime pas le Tofu Royal, ce n’est pas une partie de plaisir ! Il faut choisir donc, entre subir les foudres des « petits » Mansots, ou juste la colère du Mansot Royal.

La clé de ce donjon est sans nul doute le soin, mais pas uniquement parce que vous aurez subi beaucoup de dégâts pendant le combat, mais parce que sans sorts de soin, vous ne pourrez pas retirer l’état Invulnérable du Mansot Royal. Allez, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps, pour mettre fin à l’état Invulnérable du Mansot Royal, il « suffit » de soigner un de vos alliés, lorsque celui-ci se trouve au corps-à-corps du Mansot Royal, comme ci-dessous :

Tagada soin soin !

Oui, j’ai bien dit « suffit », mais en réalité, c’est un petit peu plus compliqué, puisque le Mansot Royal a pas loin de 100 en Fuite, et Eiwa peine souvent à le tacler, ce qui met en danger la pièce maîtresse de l’équipe pour ce combat : l’Eniripsa. Pour les plus petites équipes, deux personnages soigneurs ne seront pas de trop, un Osamodas peut se révéler bien utile dans certains cas.

Ah, j’oubliais ! D’ailleurs, je l’ai oublié plus d’une fois, il faut ajuster l’initiative du personnage qui soignera, afin que tous les personnages qui se trouveront derrière lui puissent profiter du retrait de l’état Invulnérable. Et surtout, surtout, mais alors surtout, (allez, encore un dernier) surtout ne pas soigner son allié lorsqu’il se trouve sur une cellule adjacente à celle d’un autre allié (pour ceux qui rateraient toujours le challenge Anachorète, ça signifie une cellule voisine), sauf si l’on désire la mort de  l’autre allié (celui qui ne sera pas soigné. Ça m’a d’ailleurs beaucoup surpris lorsque notre Eniripsa a commencé le combat avec un Mot Revitalisant alors que nous formions une belle ligne sans trou.

* * *

Pour ne pas avoir à courir partout après le Mansot Royal, nous avions placé Eiwa au corps-à-corps, pendant que jyl et Soko-Mayo s’en donnaient à cœur joie à lancer de multiples Flèches à n’en plus finir.

Une petite flèche pour Tonton, un petite flèche pour Papa...

Nous aurions très bien pu tous aller au corps-à-corps, mais le Mansot Royal se transposant avec un allié, cela aurait été assez dangereux puisqu’il aurait pu faire se coller deux alliés et ainsi empêcher le soin, ou pire, se réfugier à l’autre bout de la carte.

 

Eiwa aime prendre des coups

Pendant que les hommes font le boulot, Eiwa aime bien prendre quelques coups. Soko-Mayo, lui, préfère ne rien savoir.

Et c’est ainsi que l’on est venu à bout du Mansot Royal !

* * *

Et qui dit Mansot Royal battu, dit… Berceau d’Alma accessible ! Sans perdre une seconde, nos aventuriers se rendent voir le vieil Asfog et son dirigeable qui les attend depuis pas mal de temps maintenant.

Asfog

Le Berceau d’Alma nous ouvre enfin ses portes ! Rien de bien exceptionnel, certes, mais la lave et les cendres ont leurs charmes !

Berceau d'Alma

Mais ce qui nous intéresse avant tout, c’est bien sûr le fameux Ben le Ripate, ainsi que l’Obsidiantre, qui nous permettront d’atteindre la Crevasse Perge ! Mais ça, ce sera pour l’épisode III…


One response to “Escapade sur Frigost – Partie II (enfin !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :